Gtechna & le Bureau d’Assurance du Canada lancent un programme de reconnaissance de plaque d’immatriculation entièrement subventionné

11 May 2012

Montréal, Canada, 11 mai 2012 — Gtechna et le Bureau d’Assurance du Canada (IBC) ont annoncé aujourd’hui l’exécution d’une subvention visant à donner accès aux agences de polices de toutes les tailles à une technologie qui a améliorerait la sécurité de rue et la sécurité publique.

L’industrie des voitures volées génère 600 millions de dollars par année de manière illicite, et pose de sérieuses menaces à l’économie et à la sécurité des canadiens. En fait, 40 à 65 morts ou blessures chaque année sont directement liées au vol de voiture, selon l’information fournie par l’Ontario Provincial Police Auto Theft Team. Tandis que les taux de vols de voiture dénoncés ont baissé au cours de la dernière décennie, la fraude, elle, a augmenté, permettant aux voleurs à col blanc de conduire des véhicules achetés illégalement. Le coût public du vol de voiture est de 1.2 milliards de dollars par année, ou 48$ pour chaque détenteur d’assurance.

Au cours des dernières années, l’IBC a mis en place un programme de lutte contre la criminalité conçu pour équiper les agences de police avec de caméras munies d’un systèmes de reconnaissance de plaque d’immatriculation (SRPI) qui lisent des milliers de plaques par jour pendant qu’un officier effectue sa tournée à l’intérieur de sa zone de patrouille. En comparant les données avec celles contenues dans les listes de plaques de véhicules volées, ce programme a aidé à retrouver des milliers de véhicules recherchés, permettant aux compagnies d’assurance et au canadiens de faire des économies significatives. Cependant, ce programme exigeait que l’IBC soit le seul fournisseur des caméras SRPI pour équiper les véhicules. En résultat, les agences de police devaient maintenir certains critères de performance pour accéder à ce matériel. En bref, ceci a disqualifié plusieurs utilisateurs potentiels. De plus, considérant l’investissement en capital effectué par l’IBC, l’utilisation des caméras SRPI était limitée sous contrat à la récupération des véhicules volés. Plusieurs agences de police et de stationnement qui étaient intéressés par les caméras SRPI voulaient accéder à d’autres fonctionnalités telles que celles de collecte de données investigatrices et de contrôle du stationnement.

Afin de répondre à ces craintes, l’IBC et gtechna sont fiers de lancer un nouveau programme qui viendra complémenter le programme qui est déjà en place. À partir de maintenant, les agences de police peuvent louer ou acheter l’équipement SRPI directement au fournisseur de logiciels. Il n’y a à présent plus de critère de qualifications pour être éligible ; toute agence de police est qualifiée pour le programme et l’équipement peut être utilisé à la manière dont chaque agence le désire. L’agence de police peut ensuite se qualifier pour les frais de récupération de véhicules que les agences d’assurance fournissent. Ainsi, les agences qui ont un programme efficace de récupération de véhicules garderons leurs citoyens rassurés et en sécurité, tout en faisant potentiellement augmenter les revenus.

Partagez cet article